Frederique Vezina

Articles de journaux

29 octobre 2018: Article paru dans le journal de quartier de 2 jeunes filles de 10 ans passionnées par le journalisme:


Pour la première entrevue du journal, nous avons eu la chance de rencontrer Frédérique Vézina, athlète de l’équipe Rouge et Or en ski de fond.

1-Combien de temps t’entraînes-tu par jour?

FV : Ça change selon les cycles d’entrainement de la saison. Par exemple, l’été, loin de la saison de ski, je peux m’entraîner jusqu’à 4 heures par jour. Quand je me rapproche des compétitions, je m’entraîne un petit peu moins, mais je fais plus d’intensité, donc entre 1h et 2h30. 6 jours par semaine : c’est important de prendre du repos!

 

2-À quel âge as-tu commencé le ski de fond?

FV : 2 ans. J’étais trop tannante, j’avais trop d’énergie, alors mes parents mon mise sur des skis!

 

3-À quel endroit préfères-tu t’entraîner?

FV : À Québec, c’est au Mont St-Anne. Au Canada, c’est à SilverStar, en Colombie-Britannique. À l’international, c’est en Autriche

 

4- Pourquoi as-tu décidé de faire du ski et non un autre sport?

FV : J’ai décidé de faire du ski de fond parce que c’est un sport qui permet l’entrainement dans plein d’autres sports : par exemple, je fais du vélo de route, de la course à pied, du ski à roulette, de la musculation.  Je fais donc plusieurs sports en même temps!

 

5-Quelle genre de course fais-tu?

FV : Je fais des courses de longues distances et des sprints : 1,3 km, 5km, 7,5 km, 10 km, 15km, 20 km et 30 km. C’est le plus long que j’ai fait…non, j’ai aussi fait un 50km!

 

6- As-tu déjà cassé un de tes skis pendant une course?

FV : Non, je n’ai jamais cassé l’un de mes skis pendant une course. Par contre, je peux te raconter une anecdote de course. Sur une la ligne de départ, j’ai failli partir avec les skis d’une coéquipière sans m’en rendre compte. Nos skis sont tous pareils. Je partais avant mon amie. Sur la ligne de départ, un peu stressée, je me suis installée et 15 secondes avant mon départ, j’ai dit : « Oups! Camille, j’ai tes skis dans mes pieds! » Elle a répondu : « Ou sont tes skis, je vais les chercher! ». On a fait l’échange et j’ai réussi à changer mes skis avant mon départ!

 

7- Es-tu déjà arrivée dernière à une course?

FV : Non, je ne crois pas.

 

8- Quelles qualités faut-il pour être un bon skieur?

FV : Il faut de l’endurance, de la constance. Être souriant, positif, confiant.

 

9- Est-ce que c’est difficile au début faire du ski de fond?

FV : Au début, oui. Mais c’est comme n’importe quoi, notre corps s’habitue et apprend. Comme pour le soccer. Le ski, ça peut être plus difficile pour l’équilibre.

 

10- Qui t’a donné le goût de faire du ski de fond?

FV : Mes parents! Ensuite, tous mes amis qui habitaient dans ma rue faisaient du ski de fond. Alors, c’était ma manière d’aller passer du temps avec mes amis.

 

11- Quand tu étais petite, pensais-tu te rendre là où tu es rendue en ski de fond?

FV : Je faisais du ski d’abord pour le plaisir. J’ai toujours été compétitive (c’est une qualité à ajouter pour être un bon skieur!), dès que j’étais petite et que j’ai vu ce qui était possible : les championnats et les jeux olympiques, c’est devenu un rêve pour moi.

 

12- Être compétitive, est-ce c’est toujours bon quand on fait des sports ?

Il faut que ça reste dans l’esprit sportif. La compétition, elle est contre moi-même, pour repousser mes limites. Je n’ai pas de contrôle sur les autres, je ne peux que faire de mon mieux.

 

13- Comment fais-tu pour contrôler ton souffle, ton énergie?

J’ai appris à écouter mon corps en fonction de la distance que je dois faire, je détermine la vitesse à laquelle je peux aller. Parfois, et c’est ça le sport de haut niveau, il faut aller au-delà de ce que ton corps te dit et te pousser à fond.  Je dois choisir la voix qui me dis : « tu es capable, continue ». Si tu écoutes celle qui te dit : « tu n’y arriveras pas, tu n’es plus capable », ton énergie va diminuer. Alors, tu dois penser que tu es capable, rester positive jusqu’à la fin.

 

14- Quelle est ta plus drôle chute?

Dans une course, j’avais une rivale que je voulais vraiment battre. Lors d’une descente à trois virages, à chaque virage, une de nous deux tombait, chacune à notre tour. On se dépassait à chaque fois.

 

Qui a gagné?

Je ne me souviens plus! Ce n’est pas de ça que je me rappelle. C’est ça le sport…on vit des moments cocasses, on se souvient des gens qu’on rencontre, du fun qu’on a eu avec nos amis.

 

  -----

12 décembre 2017: Frédérique Vézina, 12th (2nd Canadian) in 10 k skate at Sovereign Lake NorAm/Supertour

15 mars 2017: Frédérique Vézina en quête du grand coup

rAm/SuperTour https://www.youtube.com/watch?v=6cMQ5RJCPoE


15 juillet 2017: Une ''espionne'' en France: La fondeuse Frédérique Vézina revient d'un gros mois d'entraînement dans les Alpes


8 juin 2017: Bourses: un dernier coup de pouce avant l'été

21 mai 2017: Frédérique Vézina remporte les grands honneurs

22 mai 2017: Bourses d'études jeunes athlètes du Journal de Montréal, du Journal de Québec et de RBC

19 mars 2017: Vézina plus satisfaite

18 mars 2017: La reine Marit ajoute à sa légende

17 mars 2017: La Suédoise Nilsson récidive

15 mars 2017: Frédérique Vézina en quête du grand coup

7 mars 2017: Bourse d'études jeunes athlètes: puissance et détermination

2 février 2017: Under 23 Questions with Frédérique Vézina


27 janvier 2017: Bien plus qu'Alex Harvey

24 juin 2015: Wednesday Workout: Throwback Yoga With Frédérique Vézina

30 octobre 2014: Construire sa force


29 décembre 2014: Frédérique Vézina: l'élite de demain



T'as envie de me suivre?

Partenaires Platine

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

Propulsé par Medalist