Frederique Vezina

Österreich

Je n’aurais préféré être nulle part ailleurs, fin septembre/début octobre, qu’en Autriche à skier sur la neige du glacier Dachstein. Et je n’étais certes pas la seule de cet avis car il y avait de la couleur sur les 2 boucles tracées pour nous sur le glacier; des skieurs français, finlandais, croates, italiens, norvégiens, brésiliens, russes, autrichiens et suisses y étaient aussi pour en profiter.

Les petits points au loin sont tous des skieurs

C’est la première fois que je vais là-bas et que le glacier est aussi enneigé. Deux options s’offraient à nous : une première boucle d’environ 6 kilomètres avec peu de dénivelé et une autre de 9.5 kilomètres plus vallonnée. Non seulement nous avons eu l’opportunité de skier sur des parcours variés, mais nous avons aussi eu droit à un cocktail de conditions de neige et de météo : des journées chaudes à skier sur une neige printanière sous un ciel bleu (Bonjour les coups de soleil!), mais aussi des journées de tempête, tantôt  de pluie, tantôt de neige, le tout accompagné de vents froids à s’en geler les mains.

On voyait à peine le bout de nos skis cette journée-là. J’ai même perdu la piste en skiant… (Je suis à droite à l’arrière des 2 russes)

Clichés de la première journée sur le glacier

La piste de 9.5 kilomètres


Plusieurs objectifs ont été atteints durant ce camp. D’abord mon corps a bien encaissé le gros volume d’heures d’entraînement à haute altitude, ce qui est très positif. J’ai aussi retrouvé les sensations sur neige et fait beaucoup de travail technique afin d’améliorer mon efficacité et ma glisse. D’un autre côté, les différentes conditions du glacier m’ont permis de me préparer à toute éventualité pour la saison à venir. Finalement, je dois vous avouer aussi que les journées dans le vent et la grêle qui te fouettent les joues et le manteau et les cuisses détrempés et à moitié gelés, sont très bénéfiques à la préparation mentale par les efforts exigés pour rester concentré dans le but de réussir un entraînement de qualité! Les bancs chauffants dans l’auto et la soupe chaude à la pension étaient réconfortants!

Givrées mais toujours souriantes!

Une journée type?

6h45 : Lever et déjeuner

7h30 : Départ en auto vers les télécabines. C’est tellement l’fun conduire dans les cols! La musique dans le piton, on pèse sur le champignon!

7h50 : On monte de 1000 mètres d’altitude en télécabine pour se rendre sur le glacier.

Départ de la gondole, on se rend jusqu'à la cabane au sommet de la roche au loin

Cabane au sommet vue d'en haut; on voit les cables de la télécabine qui descendent dans le vide

8h30 : Bottes aux pieds, les skis fartés, on commence à skier pour 3 à 4h à 2700 mètres d’altitude

13h00 : Dîner

14h00 : Fatigués de l’entraînement et de l’altitude, à ce stade-ci on commence tous à rire pour rien… C’est signe que c’est l’heure de la sieste.

15h00 : Si ton cerveau n’est pas trop en compote c’est recommandé d’avancer tes études pour ne pas être dans le « rush » de retour à la maison.

16h30 : Deuxième entraînement de la journée d’une durée de 30 minutes à 2 heures. Course à pied à partir de la pension, musculation ou ski à roulettes sur la piste construite à cet effet.

18h30 : Souper et jasettes avec les coéquipiers pour relaxer avant d’aller dormir.

Ah et j’ai oublié de mentionner : le matin on skie dans des conditions d’hiver, mais l’après-midi, puisque notre pension est à plus basse altitude, on bénéficie de températures plus clémentes et on s’entraîne en manches courtes! Le meilleur des 2 mondes quoi!


Photo après de dures intensités

J’ai eu le temps de revenir à la maison recharger les batteries, ça fait toujours du bien. Le timing était parfait parce que j’avais aussi des examens à l’université à mon retour. J’ai donc passé 10 jours à la maison pour régler tout ça et me voilà déjà à nouveau sur la route!

Je cours après la neige…

Pour 10 jours, je serai à Canmore où je profiterai de leur boucle de neige artificielle, question de maximiser l’entraînement spécifique et de profiter de l’altitude encore une fois.

Je me sens bien, la saison arrive à grands pas et j’ai drôlement hâte de tester la machine pour de bon!

À bientôt


Back to Home

Partenaires Platine

  • Horizontal2012
  • Logo bmr

Partenaires Or

  • Mcd beauport sainte annee
  • Logo toituresrp
  • Faeq

Partenaires Bronze

  • Fida
  • Medalist
  • Fasap
  • Excellencesportive logo rgb fondtransparent
  • Logo 2858

Propulsé par Medalist