Frederique Vezina

Tome 4 - Championnats du monde et réflexion sur la saison

L’équipe s’est envolée d’abord à Munich pour 5 jours d’entraînement/adaptation à Seefeld en Autriche avant de se diriger vers Rasnov, Roumanie.

Les conditions de ski étaient superbes, on en a profité en masse!

À mon arrivée à Seefeld, bien que j'étais hyper heureuse d'être de retour en sol européen, question de bien commencer le voyage, j’ai été affectée par une congestion (oreilles et nez) qui m’a empêchée d’être au top de ma forme pour les championnats du monde; le temps avant le début des courses étant trop court pour me faire récupérer. 

J’ai quand même tout donné sur le parcours de 2.5km de neige artificielle sur le top de la montagne à 1300 mètres d'altitude où avaient lieu les courses. La température était tellement chaude qu’il y avait de la neige/soupe uniquement sur le parcours! J'ai terminé mes courses la face rougie... par des coups de soleil. Se réchauffer et se préparer en ski à roulettes et à la course à pied a été assez déconcertant, mais somme toute amusant! Je peux faire un X sur le calendrier et écrire que j'ai skié sur roulettes... en février!

J’ai terminé 1ère canadienne au 10km classique individuel, 39e au total. Dans le 10km individuel skate, j’ai fini 1ère canadienne, 1ère Nord-Américaine et 35e au monde, toujours dans la catégorie U23.

La Roumanie a été une très belle expérience. L’atmosphère d’équipe était relaxe, c’était vraiment l’fun que personne ne se mette de pression inutile. J’ai découvert un autre coin du monde où les gens sont vraiment sympathiques. Les roumains m’ont particulièrement impressionnée par la qualité de l’organisation de l’événement, malgré le gros manque de neige!

Courser en Europe est très différent de la compétition au Canada, le niveau de compétition est tellement plus élevé. Il n’y a pas de doute, pour devenir une meilleure skieuse je dois aller y courser plus souvent. Il n'y a pas de secret: c'est en faisant des courses qu'on devient meilleurs à faire des courses et c'est en compétitionnant contre les meilleurs qu'on repousse de plus en plus nos limites et qu'on devient nous-même meilleurs! En Europe, il y a un grand bassin de skieurs très rapides et leur stratégie de course est très différente de ce dont j’ai été habituée au Canada. Ils ne se contentent pas d’avoir un bon rythme, ils vont à fond du départ à la fin, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de gas dans le réservoir. J’ai définitivement appris de ce que j’ai expérimenté en Europe et je dois travailler là-dessus. Ma tête est pleine d’idées pour améliorer mes performances et mon entraînement pour la prochaine saison.


Étant donné que je n’ai pas été sélectionnée pour participer au Tour de Ski du Canada, j’ai décidé de rester en Europe une semaine de plus pour aller faire des coupes continentales en Allemagne, le weekend suivant les mondiaux. Comme j’étais la seule canadienne à rester en sol européen, j’ai donc moi-même planifié tous les détails du voyage. Les allemands s’occupaient de mes skis, j’avais vraiment hâte de pouvoir travailler avec une autre équipe.

Malheureusement une commotion cérébrale m’a obligée à annuler mes plans pour l’Allemagne. Je me suis donc envolée vers la maison plus tôt que prévu pour récupérer, jusqu’à aujourd’hui. (voir texte Bilan fin de saison – Intro)

Réflexion

Si vous m’aviez demandé au début de la saison quels étaient mes objectifs, j’aurais répondu « top 15 aux championnats du monde U23 ». Donc oui, je suis déçue du résultat global (35e), mais des fois il faut se satisfaire de ce qui est «juste bon». Après tout, mes résultats n'étaient peut-être pas excellents, mais ils étaient pas si mal! Malgré que je sois une personne très exigeante envers moi-même et très perfectionniste, je dois tout de même être satisfaite du résultat et ce, même si j’aurais voulu faire mieux, sans oublier de considérer la forme dans laquelle j’étais à ce moment-là

En ce qui concerne le Tour de ski du Canada, je suis très déçue de ne pas avoir fait l’équipe pour les raisons énumérées dans les tomes précédents (sinusite, skis, etc.). Je suis aussi très déçue que Ski de fond Canada n’ait pas pris en considération les résultats des championnats du monde pour leur sélection. Ne pas avoir pris part au Tour de Ski du Canada représente ma plus grande frustration de la saison. J’ai dû «dealer» avec la mauvaise nouvelle en Roumanie, durant les mondiaux. Par contre, je suis vraiment fière de la manière dont j’ai géré ma déception en étant la meilleure canadienne dans les épreuves de distance des Championnats du Monde!


Malgré ma saison qui se termine hâtivement, je suis très enthousiasmée par la préparation de ma prochaine saison. Je suis impatiente de compétitionner à nouveau. Ma motivation est à son top et je serai de retour l’an prochain, le couteau entre les dents!

Gros merci à toute l'équipe, coachs, farteurs, conseil d'administration du CNEPH, à mes chers commanditaires, ma famille, mon copain et mes amis qui ont aidé à faire de ma saison somme toute une réussite. Merci spécial à tous les intervenants (6) qui m'ont traités dans le dernier mois pour ma commotion. Merci à ma gang de coéquipiers sans qui j'aurais eu beaucoup moins d'histoires/conneries/anecdotes à raconter!

À bientôt :)

Frédérique

P.S. Merci pour votre visite sur mon site ! :)


4th Tome - World Championships and reflection

We first flew to Munich for a 5 day training/adaptation camp in Seefeld, Austria, before heading to Rasnov, Romania. I have always had a hard time with staying healthy after long traveling days. My ears ended up blocked and my nose congested in Seefeld which prevented me from being 110% top shape for world championships. The time I had to recover before the races was too short. I still went all in no matter what and gave my everything on the 2.5km loop course of man made snow. The weather was so warm that there was only snow on the course! Warming up on rollerskis and with running shoes didn’t bother me at all, I thought it was actually very fun! I placed first Canadian in the 10km individual classic race, 39th overall. In the 10km skate individual race, I also placed first Canadian, first North American and 35th overall in the U23 category.

Racing in Europe is a lot different than racing in Canada. First, the racing level is a lot higher and I believe that in order to be a better skier, I should be racing more often in Europe. The field of racers is deeper and they go so much faster! Their racing strategy is also different than what I experience in Canada. Instead of pacing themselves, they go all out from the start until they die. Very difficult to achieve mentally and physically, but I definitely need to learn from that and start working on it to. My head is full of ideas on how to improve my racing and my training for next season.

Since I was not on the list to take part in Ski Tour Canada, I decided to stay an extra week in Europe and go race some continental races in Germany the weekend after. I was going to stay by myself and I had planned my lodging, food, and transport. The German team was going to take care of my skis. 

Reflection

Unfortunately, my concussion forced me to cancel my plans for Germany and Canadian nationals so I flied back home early to recover – which I have been doing until today. (see Season Review – Intro)

If you would have asked me at the beginning of the season what my goal was, I would have answered top 15 at U23 World Championships. So yes, I was disappointed with the overall result, but sometimes you have to be happy with what is just ‘’good enough’’. After all, I was still first Canadian, and by 1 minute in every race. I find that as an athlete, I am very demanding of myself and search for perfection. With the shape I was in at that moment, the result was satisfying even though I would have loved to do greater.

As for the Ski Tour Canada, I am disappointed I didn’t make the team for the reasons listed above and also disappointed that they didn’t take World Championships into account. I think that was my biggest frustration of the season. I had to deal with it while racing in Romania. I am very happy with the way I dealt with it and even happier to have been the fastest Canadian at World Championships!

With my season wrapping up earlier than usual I am very excited to get ready for next season. I am really looking forward to racing again. My motivation is super high and I will be back next year eager for revenge, that’s for sure!

Big thank yous to the whole team, coaches, waxtechs and the board of CNEPH, to my dear sponsors, my family, my boyfriend and my friends that helped me make this season a success all in all. Special thank you to all the specialists (6) that I have seen in the past month to treat my concussion. Thanks to all my teammates without whom I wouldn't be telling that many stories/anecdotes!


Thanks for tuning in!

Frédérique

Back to Home

Partenaires Platine

  • Horizontal2012
  • Logo bmr

Partenaires Or

  • Mcd beauport sainte annee
  • Logo toituresrp
  • Faeq

Partenaires Bronze

  • Fida
  • Medalist
  • Fasap
  • Excellencesportive logo rgb fondtransparent

Propulsé par Medalist